À propos

La ligne femmes.équité.salaire : un service d’accompagnement unique pour les travailleuses non-syndiquées.

Dès le début des années 1990, lors des discussions concernant la mise en place d’une loi sur l’équité salariale, le Conseil d’intervention pour l’accès des femmes au travail (CIAFT) a démontré la nécessité qu’un service d’accompagnement soit instauré et destiné spécifiquement pour les TNS. Les objectifs étaient de leur permettre d’exercer leurs droits, tout en offrant de l’information, du soutien, de l’accompagnement et de la formation.

En 2005, le CIAFT publiait un rapport de recherche s’intitulant « L’équité salariale au Québec : un droit inconnu chez les travailleuse non syndiquées ». Cette démarche, fruit de diverses réflexions et évaluations, permettait de cerner les gains réalisés mais surtout, les enjeux et les obstacles toujours en vigueur. L’un des constats majeurs s’avérait être que la loi était très peu appliquée dans les milieux non syndiqués, et que les travailleuses avaient peu de mécanismes les aidant à mieux connaitre et revendiquer leur droits et recours en matière d’équité salariale.

Rappelons tout d’abord que le CIAFT a effectué, en 2016, une étude de faisabilité pour évaluer la mise en place d’un service indépendant en équité salariale pour les travailleuses non syndi-quées, sous la direction de Dominique Delorme. Le projet du Service s’est construit en partenariat avec le Secrétariat à la condition féminine et la CNÉSST. Il semble important de rappeler égale-ment que le CIAFT demandait, depuis plus de 25 ans, un service accompagnement pour les tra-vailleuses non syndiquées afin de permettre à ces travailleuses de comprendre et d’exercer leurs droits et recours.

Qu’est-ce que le CIAFT ?

Le CIAFT est une organisation québécoise constituée de groupes et de personnes qui œuvrent dans le domaine de l’accès et du maintien des femmes au travail.

Identifié comme principal défenseur des droits des femmes au travail depuis sa création en 1982, le CIAFT a développé une expertise reconnue par l’ensemble des partenaires syndicaux, communautaires et institutionnels ainsi que par les principaux médias au Québec.

La philosophie d’intervention du CIAFT relève de la certitude que l’autonomie financière des femmes est largement tributaire de leur accès au travail, à condition que ce travail soit rémunéré à sa juste valeur. Dans cette perspective, la mission du CIAFT est d’œuvrer à la défense, à la promotion et au développement de services, de politiques et de mesures permettant de répondre aux besoins spécifiques des femmes en matière de travail.

Le CIAFT a permis plusieurs gains politiques dans le domaine des différentes législations du travail : par exemple, le CIAFT fut porte-parole de la Coalition québécoise en faveur de l’équité salariale, dont les travaux ont mené à l’adoption de la Loi sur l’équité salariale en 1996, il a siégé au Regroupement québécois pour une assurance parentale réclamant le régime mis en place en 2006, il a créé la Coalition pour les femmes dans la construction et réclamé le Programme d’accès à l’égalité des femmes dans cette industrie lancé en 2015 par la Commission de la construction du Québec et il fait partie de la Coalition en faveur de la conciliation famille-travail-études qui réclame une révision de la Loi sur les normes du travail

La ligne femmes.équité.salaire a été mis en branle grâce au financement du Secrétariat à la condition féminine.